Word from the Chair, Kelly Ann Naylor (UNICEF)

Accessibility. Availability. Quality. These are the three criteria that define a safely managed drinking water service under SDG 6.1. While accessibility and availability were known challenges for rural water supply services, the scale of the problem of rural water quality was not well quantified, until last year’s WHO/ UNICEF JMP Update Report 2017 put the water quality issue firmly on the map for rural water supply. While 73% of the world’s population drinks water free from contamination bacteriological and chemical contamination, only 55% of the world’s rural population - just over half - drinks safe water. Furthermore, estimates for water quality are only available for 45% of the global population. The JMP report notes that these data suggest that levels of compliance with drinking water standards are likely to be low in developing countries.

RWSN addresses many aspects of rural drinking water services, but there had not been a specific focus on water quality thus far. Given the importance of this issue for rural people, RWSN is proud to announce a new partnership with The Water Institute at UNC Chapel Hill to tackle the quality of water in rural water services. According to Professor Jamie Bartram (Director, The Water Institute at UNC), “this partnership will leverage the powerful RWSN platform and The Water Institute’s expertise in water quality and management to bring up to date evidence and methods to the members of the network. As a new Topic Leader in Mapping and Monitoring, The Water Institute aims to bring evidence and practice closer by facilitating lively discussion and producing practical guidance on Safely Managed Water.” You can find out more about this new partnership in the section below.

Accessibility and availability of drinking water also remain critical issues for rural populations. Women and girls are responsible for water collection in 8 out of 10 households with water off premises, and 263 million people use water supplies more than 30 minutes from home. Likewise, many rural water systems face operation and maintenance challenges that can leave rural populations with long downtimes when spare parts or skilled technicians are not available to make the repair.

RWSN’s Themes and online communities remain active on addressing Accessibility and Availability as part of the new strategy 2018-2023. The Sustainable Services Theme explores service delivery models to ensure continuity and quality of services. The Sustainable Groundwater Development Theme is concerned with the overall availability of the water resource itself, while the recently-launched topic on “Solar Pumping” allows exchange on advances in solar pumping technologies and field experiences of their use and management. The Mapping and Monitoring Theme is looking at how to reinforce in-country monitoring systems of water services. The Self-Supply Theme helps define the enabling environment that enables people to invest in and improve their own water systems. And cutting across all topics, the Leave No One Behind Theme emphasizes the need to have an inclusive approach to rural water, taking gender, disability, and marginalised populations into account to fulfil the human right to water.

Next year’s World Water Day theme will be “Leaving No One Behind.” Now more than ever, Rural Water practitioners will be on the forefront to take up this challenge and address these persistent inequalities so that rural populations everywhere can drink water that is safe, available when needed, and accessible close to home.

Accessibilité. Disponibilité. Qualité. Ce sont les trois critères qui définissent un service d'eau potable géré en toute sécurité au titre de l'ODD 6.1. Alors que l’accessibilité et la disponibilité étaient des défis connus pour les services d’approvisionnement en eau en milieu rural, l’ampleur du problème de la qualité de l’eau en milieu rural n’était pas bien quantifiée, jusqu’à ce que le rapport de suivi 2017 du Programme commun OMS/UNICEF de suivi de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement fasse le point sur la qualité de l’eau en milieu rural. Alors que 73% de la population mondiale boit de l’eau non contaminée de manière bactériologique et chimique, seulement 55% de la population rurale dans le monde - un peu plus de la moitié - boit de l’eau salubre. De plus, les estimations de la qualité de l'eau ne sont disponibles que pour 45% de la population mondiale. Ce rapport note que ces données suggèrent que les niveaux de conformité aux normes relatives à l'eau potable sont probablement faibles dans les pays en voie de développement.

RWSN aborde de nombreux aspects liés aux services d’eau potable en milieu rural, mais jusqu’à présent, la qualité de l’eau n’a pas fait l’objet d’une attention particulière. Compte tenu de l’importance de cette question pour les populations rurales, RWSN est fier d’annoncer un nouveau partenariat avec The Water Institute de UNC Chapel Hill afin de répondre à la demande d’informations sur la qualité de l’eau dans les services d’approvisionnement en milieu rural. Selon Jamie Bartram (Directeur du Water Institute de UNC), «ce partenariat s'appuiera sur la plateforme RWSN et sur l'expertise du Water Institute en matière de qualité et de gestion de l’eau pour apporter des données et des méthodes scientifiques de pointe aux membres du réseau.En tant que nouveau responsable du Thème cartographie et de surveillance, The Water Institute a pour objectif de rapprocher la science et la pratique en facilitant une discussion animée et en produisant des recommandations pratiques sur une eau gérée de manière sûre.» Pour en savoir plus sur ce nouveau partenariat, consultez la section ci-dessous.

L'accessibilité et la disponibilité de l'eau potable demeurent également des problèmes critiques pour les populations rurales. Les femmes et les filles sont responsables de la collecte de l'eau dans 8 ménages sur 10, dans le cas où l’eau n’est pas disponible sur place. Souvent, cette corvée est extrêmement pénible : 263 millions de personnes doivent chercher de l'eau à plus de 30 minutes de chez elles. De même, de nombreux systèmes d'approvisionnement en eau en milieu rural sont confrontés à des problèmes d’opération et de maintenance et peuvent tomber en panne pendant de longues périodes, lorsque des pièces de rechange ou des techniciens qualifiés ne sont pas disponibles pour effectuer les réparations. Cela peut priver les populations rurales de leur seule source d’eau fiable pendant de longues périodes.

Les communautés et les thèmes en ligne de RWSN restent actifs dans les domaines de l’accessibilité et de la disponibilité dans le cadre de la nouvelle stratégie 2018-2023. Le thème des Services durables travaille sur les différentes formes de prestation de services pour assurer la continuité et la qualité des services. Le thème Développement durable des eaux souterraines porte sur la disponibilité globale de la ressource, y compris à travers un nouveau sujet, "le pompage solaire", afin de permettre des échanges d'expériences sur les avancées en matière de technologies de pompage solaire. Le thème Cartographie et suivi examine les moyens de renforcer les systèmes de suivi des services d’eau dans les pays. Le thème Auto-approvisionnement aide à définir un environnement favorable permettant aux personnes d’investir et d’améliorer leurs propres systèmes d’approvisionnement en eau. Enfin, le thème Ne laisser personne de côté, qui est pertinent pour tous ces autres thèmes, souligne la nécessité d’adopter une approche inclusive de l’eau en milieu rural, en tenant compte du genre, des personnes handicapées et des populations marginalisées pour réaliser le droit de l’homme à l’eau.

Le thème de la Journée mondiale de l’eau de 2019 sera «Ne laisser personne de côté». Maintenant plus que jamais, les praticiens de l’eau rurale seront là pour relever ce défi et s’attaquer à ces inégalités persistantes afin que les personnes vivant en milieu rural puissent boire de l’eau salubre, disponible à tout moment et accessible à proximité de de leur foyer.


More Information

» The Water Institute, University of North Carolina

» WHO/ UNICEF JMP Update Report 2017