L’équité renvoie à la notion d’impartialité, à l’idée que tous les membres d’une société disposent des mêmes droits et qu’un effort particulier est nécessaire pour garantir que les personnes désavantagées puissent jouir de leurs droits. Dans le cas de l’approvisionnement en eau potable en milieu rural, il faut prêter attention à une allocation juste du budget, à une distribution équitable des infrastructures, de l’accès et de l’utilisation de ses infrastructures par tous les membres de la société rurale.

L’inclusion (intégration)signifie de reconnaître et de valoriser le fait que les personnes soient différentes, et de concevoir et de fournir des programmes en conséquence. L’inclusion ne porte pas seulement sur l’amélioration de l’accès aux services, mais aussi sur l’appui apporté aux hommes et aux femmes, y inclus ceux qui sont discriminés et marginalisés, pour qu’ils participent aux prises de décision, garantissant ainsi que leurs droits et besoins soient reconnus. L’accès à l’eau potable a désormais été reconnu comme un droit humain. Dans le but de progresser au-delà des cibles des Objectifs de Développement du Millénaire et de permettre à tous d’avoir accès à l’eau potable, il est vital que les questions d’équité et d’inclusion soient complètement prises en compte.

L’objectif de ce thème est le suivant : « Cibler la fourniture de services aux différentes échelles intègre les besoins et les droits de ceux qui sont fréquemment exclus de l’accès aux services ».

E-discussion: Le Manuel du rapporteur special des nations unies pour realiser les droits humains a l’eau et a l’assainissement: des lois a la pratique

La e-discussion est ouverte à toute personne qui s’est inscrite sur http://dgroups.org/RWSN/equity  jusqu’au 27 octobre 2013.

Liens utiles:

retour à la page d'accueil


retour à la page d'accueil


retour à la page d'accueil